Running : les conseils pour aller courir quand il fait chaud

Courir quand il fait chaud, ce n’est pas du tout risqué. Il faut éventuellement bien préparer votre corps, et l’équiper pour pouvoir courir dans de meilleures conditions. Il faut aussi connaître tous les gestes appropriés à faire sans avoir des risques de déshydratation ou autres soucis majeurs.

Courir pendant une période de chaleur : quels bienfaits ?

Pendant le running en période de chaleur, le corps prend part à une courbe d’expériences lui permettant d’apprendre à réguler la chaleur. Après quelques séances d’exposition à ce fait, il va apprendre à manipuler les montées de température et à mieux gérer mieux le refroidissement. En étant un génie de métabolisme, votre corps appréhendera la chaleur telle une clé de propulsion du sang de votre cœur vers la peau, c’est pour mieux éroder la température corporelle. C’est bien surprenant, car le corps peut produire davantage plus de sang pour remplir un manque d’oxygène au niveau des muscles. Cet entraînement dans de difficiles conditions sera bénéfique, votre sueur ne sera pas pourvue de beaucoup de sel. L’équilibre électrolytique sera ainsi bichonné.

Les conseils à prendre en compte pour courir en été

Il faut choisir de bons tenus pour le running d’été. À part le débardeur traditionnel, vous pouvez avoir actuellement des matières très fines et bien respirantes qui permettront d’évacuer en mieux la transpiration et de la faire sécher rapidement. Pour le bas, il n’y a pas que les shorts et culotte intégrée qui donnent plus de chaleur. Il faut privilégier les micro-shorts. Évitez aussi les couleurs plus sombres qui prennent la lumière et attirent plus la chaleur. Portez aussi une casquette pour vous protéger du soleil. La chaleur fait monter rapidement la température naturelle. Il est donc inutile de faire beaucoup d’échauffement pour débuter. De toute façon, vous allez vous en rendre compte aisément selon vos ressentis.

L’hydratation : essentielle pendant le running d’été

Peut-être vous trouvez cela contraignant, mais le fait de courir pendant qu’il fait chaud demande la consommation de plus d’eau pour le corps.  La base d’une bonne course est de boire de l’eau avant et durant l’exercice. Vous devrez courir avec un solide apport hydrique. Quand vous aurez soif, c’est que vous avez déjà privilégié le mécanisme de déshydratation. Le fait d’avoir soif est en effet en rapport à une perte hydrique d’environ 1 %, qui représente 10 % de vos capacités. Vous risquez alors d’avoir des migraines, des crampes, ou même de faire un malaise. Il faut boire de manière régulière pendant vos séances et en dehors de vos séances, dont quelques gorgées à chaque quart d’heure. Aussi, pendant la transpiration, vous allez ainsi évacuer des sels minéraux à compenser avec quelques solutions d’hydratation.

Les étirements : combien de temps vaut-il mieux leur accorder ?
Le sprint : comment courir plus longtemps à grande allure ?