Comment préparer son premier Swimrun ?

Swimrun

Publié le : 11 mai 20225 mins de lecture

Le Swimrun est unique en raison de ses nombreux aspects. Ce sport pratiqué en pleine nature combine deux épreuves, la nage en eau libre ainsi que la course à pied. Le swimrun se pratique par équipe de deux et les épreuves se courent sur des distances variables. Que faut-il alors pour s’initier à cette discipline ?

Le swimrun nécessite-t-il des prédispositions physiques ou mentales particulières ?

Il faut tout d’abord avoir de bonnes aptitudes physiques. Un homme qui n’est pas capable de nager 200 à 300 mètres dans un repêchage ne devrait pas commencer la compétition tout de suite, mais plutôt essayer de s’entraîner d’abord. En swimrun, vous commencez en équipe, donc le soutien mental du partenaire est crucial. Comme pour la préparation d’un long triathlon ou d’un long événement en eau libre, le SwimRun nécessite une bonne base de forme aérobie et de force. Une phase de développement d’au moins six à huit semaines est recommandée. Vous devez également vous entraîner dans les zones de fréquence cardiaque élevée une fois par semaine, par exemple avec des intervalles, des entraînements en montagne ou des entraînements de sprint. Il est également important d’entraîner sa coordination et d’habituer ses pieds et ses chevilles aux sentiers souvent très accidentés avec des éboulis ou des racines. Lorsque vous nagez, il est conseillé d’incorporer souvent des pull-buoys et des pagaies à votre entraînement et de nager sur de plus longues distances. Plus important, il faut choisir le bon matériel. Le magasin en ligne allswimrun.com vous épargne la tâche fatigante, qui consiste à trouver le bon équipement en se spécialisant dans le domaine.

Quel matériel pour un débutant ?

En swimrun, les exigences matérielles ne sont pas beaucoup plus élevées que dans le cas de la course à pied. Le coût de l’équipement ne dépasse pas l’équipement standard des coureurs de montagne. Tout ce dont vous avez besoin est une combinaison spéciale, des chaussures, des lunettes de natation et vous pouvez vous initier. Cependant, il vaut la peine d’ajouter des palmes de natation et une bouée de flottabilité pour avoir l’ensemble complet et pouvoir courir comme le font la grande majorité des swimrunners dans le monde. Le choix de la combinaison est primordial pour la compétition, c’est pourquoi il est conseillé de prendre un peu de temps pour trouver celle qui vous conviendra le mieux. Il est important de choisir une combinaison spécifique pour le swimrun plutôt que la natation régulière ou le triathlon car elle est conçue exclusivement pour ce type de compétition et s’adapte aux besoins des swimrunners. La construction de la combinaison de SwimRun et les matériaux à partir desquels elle est fabriquée sont spécifiquement conçus pour ce type de compétition.

Comment choisir sa combinaison ?

Lors du choix de votre combinaison, il est très important de choisir la bonne coupe et la bonne taille. Pour choisir la bonne taille, il est conseillé de se laisser guider par le tour de poitrine, car le plus important est d’éviter l’apparition de poches d’eau. Lorsque vous essayez la combinaison, n’oubliez pas que vous devrez marcher dessus pour vous assurer qu’elle s’adapte à la fois à votre natation et à votre course. En raison des matériaux utilisés dans les combinaisons Swimrun, il est probable que vous serez à l’aise dans une gamme de tailles, il est donc important de demander des conseils personnels. Chaque combinaison de SwimRun est différente, mais il est important que vous en choisissiez une qui ait plusieurs poches pour les accessoires ou la nourriture. N’oubliez pas qu’il doit être élastique dans le bas du torse pour vous permettre de vous déplacer en toute liberté sur la piste et adaptable afin qu’il puisse s’adapter aux différentes conditions. Il est important qu’il ne s’agisse pas d’une combinaison de triathlon utilisée pour le swimrun afin d’éviter les frottements et la chaleur excessive.

Se faire opérer du genou en Suisse
Que manger la veille d’un marathon ou d’un semi-marathon ?

Plan du site