Comment s’habiller pour faire un footing ?

C’est décidé ! Vous commencez à faire un footing. Mais… que devez-vous porter ? Même si vous avez commencé à courir il y a quelque temps, vous vous demandez souvent comment vous habiller lorsque le temps extérieur est capricieux. Alors, quelle est la bonne tenue de course ? Le plus important est que ce que vous porterez ne vous mette pas mal à l’aise, et que vous vous sentiez tout simplement agréable pendant votre entraînement.

Comment s’habiller pour courir en hiver ?

Habillez-vous en fonction de la température. La façon la plus simple de s’habiller est en été – t-shirt aéré, short court, chaussettes basses et chaussures de course. Une telle tenue vous permettra de réguler correctement la température et vous ne ressentirez pas d’inconfort dû à une surchauffe. Au printemps, ajoutez un sweat-shirt à vos vêtements de course pour vous protéger du vent et du froid. Toutefois, ne vous habillez pas trop chaudement.

La chose la plus difficile pour les coureurs débutants et confirmés est la tenue d’hiver. Des vêtements mal choisis en hiver peuvent fortement diminuer votre motivation footing, car vous ressentez de l’inconfort. La perception de la température ambiante, la réaction aux conditions météorologiques et la température du corps sont toujours une affaire individuelle.

Rendez-vous sur ce site pour savoir exactement qu’est ce que le footing ?

Quels sont les vêtements d’hiver typiques à éviter et pourquoi ?

Il est vivement recommandé de s’habiller aux « oignons », c’est-à-dire par couches. Vous portez 2 ou 3 couches de vêtements, que vous enlevez et remettez en fonction des conditions météorologiques extérieures et de vos propres conditions thermiques. C’est ainsi que vous régulez votre sensation de chaleur ou de froid. Voici l’ordre dans lequel vous devez enfiler les différentes pièces de vêtement lors d’un footing :

  • les sous-vêtements thermiques : la première couche, qui évacue l’excès de sueur produit par notre corps pendant l’exercice.
  • Les échauffements : une deuxième couche, pas trop épaisse, qui vous réchauffe pendant l’activité, mais qui évacue également l’humidité.
  • Protection contre les intempéries : une troisième couche pour la pluie, la neige et le vent, généralement portée les jours de gel et lorsque les conditions l’exigent.

C’est à vous de décider si vous portez des leggings serrés ou des pantalons de survêtement plus amples. Il est important que votre pantalon de footing jogging running soit fabriqué dans un matériau technique conçu pour l’activité. Cela signifie généralement une bonne « respirabilité » de ce vêtement et garantit le maintien de la température du corps pendant le sport. Les avantages des leggings sont une meilleure isolation, une perméabilité à l’air et une liberté de mouvement. Les pantalons plus amples peuvent s’emmêler un peu entre les jambes, ce qui est inconfortable pour les activités nécessitant une plus grande amplitude de mouvement.

Les dilemmes de l’habillement du coureur

Le vêtement clé est le sous-vêtement thermique. C’est la première couche qui adhère directement à votre peau et qui est responsable de l’évacuation rapide de l’humidité vers l’extérieur. Cela vous évite de vous sentir mouillé et régule votre chaleur corporelle en conséquence. Les sous-vêtements thermoactifs sont fabriqués à partir de matières synthétiques : polyamide ou polyester, car ces tissus remplissent la fonction de thermoactivité.

Les chaussettes ! Un détail souvent sous-estimé, mais qui constitue le deuxième vêtement le plus important pour un coureur. En été, portez des chaussettes basses, mais en automne et en hiver, des chaussettes légèrement plus épaisses (elles vous tiennent chaud plus longtemps) et plus hautes (au-delà de la cheville), cela protégera votre tendon d’Achille contre le froid, l’une des affections les plus courantes pour le footing.

En été, une casquette de baseball protégera votre tête et vos yeux des rayons UV. En hiver, une casquette plus chaude gardera les zones sensibles au chaud et permettra d’économiser de l’énergie. N’oubliez pas que la chaleur s’échappe le plus facilement du point le plus éloigné du corps, la tête. Le bon chapeau permettra à l’humidité de s’évaporer plus rapidement, ce qui vous gardera au chaud plus longtemps. Il absorbe également la transpiration.

Trouver un chirurgien du pied à Nice
Nutrition sportive : choisir ses compléments alimentaires pour la musculation