Les étirements : combien de temps vaut-il mieux leur accorder ?

Dans le domaine sportif ou simplement au quotidien, les étirements ont fait leurs preuves. À première vue, il s’agit d’une simple routine, pourtant, ce ne serait bénéfique que si l’on trace un objectif précis, savoir comment le faire, quand le faire et combien de temps accorder à cette pratique. Il existe beaucoup de technique pour s’étirer allant de plus simples aux plus compliquées. Voici quelques préconisations pour éviter de vous noyer dans une masse d’information.

Le temps adéquat pour bien s’étirer

Combien de temps accorder pour les étirements ? Une question qui soulève les grands débats dans la communauté des sportifs. Cependant, on peut résoudre le problème en l’abordant sous deux angles distincts : jeune et personnes âgées. Notamment, la tranche d’âge influe sur la durée des étirements que doit faire une personne. En effet, il est conseillé de s’étirer pendant 30 secondes pour les jeunes et de 60 secondes pour les personnes âgées. Ces laps de temps doivent être pris en compte afin d’obtenir de meilleurs résultats. Outre cela, le temps nécessaire pour s’étirer peut également varier selon les muscles à solliciter. Par exemple, il faut 20 secondes pour bien étirer le mollet et 10 secondes pour les orteils.

Quand faut-il faire des étirements ?

Chacun a ses convictions et habitudes concernant les étirements. Ainsi, tout le monde émet un avis qu’il juge bon, du coup, les nouveaux ou même les pratiquants sont dans le doute. D’où, il est important de trancher sur le litige en répondant la question : quand faut-il s’étirer ? Cette question n’a pas 36.000 solutions. Pour ce faire on a 2 types d’étirements. Premièrement, les étirements dits actifs et dynamiques à privilégier avant l’effort. Ils permettent d’optimiser la tonicité et la puissance des muscles. Deuxièmement, l’étirement passif qui s’avère être bénéfique après l’effort puisqu’il aide le muscle à retrouver sa longueur au repos.

Vous savez maintenant quand le faire, il ne vous reste plus que l’application dès à présent.

Que faire pendant une séance d’étirement ?

Juste après un bon échauffement, il est suggéré de faire des étirements actifs. Le temps nécessaire pour s’étirer ici est estimé entre 5 et 6 secondes. Réaliser un exercice en actif dans la foulée peut aussi donner un bon résultat. Pour être plus clair, par exemple, on étire les quadriceps pendant 5 secondes, puis faire quelques montées de genou. Après avoir fait des efforts, il est temps de passer à un étirement passif. L’objectif est de permettre au muscle de se récupérer en le relâchant. Quant à ce type d’étirement, il est recommandé de le pratiquer pendant 20 à 30 secondes sur le muscle à solliciter. Cependant, il ne faut pas perdre de vue le but, celui de relâcher le muscle et éviter de trop étirer et rentrer dans la douleur qui peut accroître le risque de blessure musculaire.

Le sprint : comment courir plus longtemps à grande allure ?
Comment appliquer la course intermittente ?